• No products in the cart.
View Cart
Subtotal: £0.00

Episode 2 : Hind Ayadi et ses projets d’accompagnement pour les jeunes

octobre 07, 2020

Créatrice de l’association Espoir et Création, Hind Ayadi a des dizaines de projets qui fourmillent dans sa tête. Son but ? Travailler avec l’humain et aider les jeunes de sa ville à prendre en main leur avenir. Un objectif ambitieux qu’elle développe jour après jour au travers de son rôle de fondatrice

Hind Ayadi : fondatrice d’Espoir et Création

Originaire de banlieue parisienne, née de parents marocains, Hind Ayadi a grandi dans la ville de Garges-lès-Gonesse. Les galères des jeunes, elle les connaît. Elle aussi a passé sa jeunesse dans des quartiers et des écoles qui tombaient en ruine et qui n’avaient rien de motivant.

Pourtant, cette jeune femme est restée pleine de motivation. Passionnée par la décoration, elle souhaite reprendre possession de son environnement grâce à l’art. Pour elle, la décoration est un moyen d’y arriver et de s’affirmer.

En parallèle, l’objectif d’Hind Ayadi est d’aider les autres. Elle hésite entre une carrière d’avocate et d’assistance sociale, mais on l’oriente vers un bac pro en secrétariat. Par la suite, elle enchaîne les petits boulots alimentaires jusqu’à ce qu’une de ses amies insiste pour qu’elle suive des cours de décoration par correspondance. Elle a un véritable don dans ce domaine, et ses notes s’en ressentent, puisqu’elle obtient son diplôme haut la main.

C’est ainsi qu’Hind Ayadi commence sa carrière de décoratrice, aidée par le bouche-à-oreille. Mais si elle adore décorer des lieux, il lui manque le côté humain qu’elle désirait tant. Elle a alors un projet un peu fou : elle veut décorer les foyers sociaux. Mais personne ne la prend au sérieux.

Pas découragée pour autant, elle décide de créer en 2008 son association, Espoir et Création. À travers elle, et avec le soutien de nombreux bénévoles, elle met en place diverses actions pour venir en aide aux jeunes de son quartier. Ensemble, ils les aident à s’insérer socialement et professionnellement.

#CleanChallenge : un défi qui a pris de l’ampleur

En juillet 2019, l’association Espoir et Création lance sur les réseaux sociaux le Garges Clean Challenge. Le défi ? Ramasser le plus de déchets possibles pour nettoyer la ville de fond en comble. Cette initiative est par ailleurs accompagnée du slogan « Ma cité va briller ».

Au total, ce sont une vingtaine de jeunes de tous les âges qui se sont réunis à Garges-lès-Gonesse pour ramasser les ordures éparpillées un peu partout. Équipés de gants et de pinces, ces bénévoles sont fiers de poser en fin de journée avec leurs bouteilles remplies de mégots de cigarettes et leurs énormes sacs poubelles pleins à craquer.

Ce Clean Challenge s’est vite répandu à d’autres quartiers et à d’autres villes. Il est même allé jusqu’à Marseille ! Dès qu’une ville a fini son nettoyage, elle nomine sur les réseaux sociaux une autre ville, pour que l’initiative perdure et se répande dans toute la France.

Avec ce type d’activité, les jeunes se sentent responsables et concernés. Ils sont sensibilités à la protection de l’environnement et à la nécessité de ne pas polluer.

Urban Street reporters : webzine et podcast

Parmi les nombreux projets d’Hind Ayadi et de son association, on peut également citer l’Urban Street reporters, un webzine lancé en 2016. Le but de ce média est simple : donner la parole aux jeunes des quartiers. En effet, sur Internet, il est plus facile de s’exprimer.

Ce webzine réunit divers bénévoles, des étudiants en journalisme ou même des jeunes en service civique. Il propose régulièrement aux internautes des interviews, des débats, des micro-trottoirs et autres contenus sur la vie de la cité et ses problématiques.

Plus récemment, un podcast audio a vu le jour, Radio 4/quart. D’abord diffusé sur la page Facebook d’Espoir et Création, il a également été repris par MNG Radio, qui fournit aux chroniqueurs des micros.

Espoir et Création : une association qui s’adresse aux jeunes

Hind Ayadi le dit, tout n’est pas toujours simple dans son travail associatif. Des fois, elle perd son entrain face à l’échec, comme lorsque les jeunes qu’elle emmène au forum des métiers repartent bredouille. Mais elle ne baisse pas les bras pour autant.

Elle veut à tout prix aider ces jeunes, ne pas les abandonner, les motiver à agir et à avancer. Son initiative #CleanChallenge est bien la preuve que sa démarche fonctionne. On a laissé croire à ces jeunes qu’ils ne pourraient pas s’en sortir car ils viennent de banlieues. Hind Ayadi veut leur montrer le contraire.

Elle n’est donc pas près de s’arrêter et compte bien continuer d’encourager la jeunesse de Garges-lès-Gonesse, avec le soutien des membres de son association.

Pour suivre le travail effectué par Hind et son association, voici plusieurs liens : http://urbanstreetreporters.com/ et https://www.espoiretcreation.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top