• No products in the cart.
View Cart
Subtotal: £0.00

Pourquoi les jeunes peinent-ils à s’insérer sur le marché du travail ?

« Les jeunes ne foutent rien aujourd’hui », « Ils sont démotivés, ils n’ont envie de rien », « Que des fainéants ! ». Des phrases que l’on entend souvent à propos de la jeune génération qui peine à s’insérer sur le marché du travail. Mais est-ce vraiment par manque d’envie que les post-adolescents demeurent en retrait de la vie active ?

« Les jeunes ne foutent rien aujourd’hui », « Ils sont démotivés, ils n’ont envie de rien », « Que des fainéants ! ». Des phrases que l’on entend souvent à propos de la jeune génération qui peine à s’insérer sur le marché du travail. Mais est-ce vraiment par manque d’envie que les post-adolescents demeurent en retrait de la vie active ?

D’après une étude de l’Institut statistique du ministère du Travail, en 2018 en France, on dénombrait 963 000 jeunes de moins de 25 ans sans aucune situation professionnelle. Il arrive parfois que ces jeunes soient laissés pour compte, sans soutien, sans travail, ni formation. Ils entrent vite dans un cercle vicieux qui les empêche de trouver un emploi stable, ou un emploi tout court.

Dans le cadre de mes fonctions de chef de service jeunesse, je rencontre quotidiennement des jeunes en situation délicate. Très tôt, certains sont sortis du système scolaire. Quelques-uns vivotent à droite à gauche. Ils enchaînent les petits jobs en intérim, les CDD instables, parfois un service civique, jonglent entre Pôle emploi, le RSA et les missions locales. D’autres sont sans emploi, sans perspective, sans projet professionnel. Pour eux, il est juste impossible de s’insérer sur le marché du travail.

Trop de compétition, trop d’obstacles, un échec garanti pour eux qui pensent ne pas avoir les capacités d’avancer. En totale exclusion du monde professionnel, ces jeunes en difficulté baissent les bras. Souvent issus de quartiers prioritaires, ils ont perdu toute confiance en eux et en leurs atouts.

Dans le cadre de mes fonctions de chef de service jeunesse, je rencontre quotidiennement des jeunes en situation délicate. Très tôt, certains sont sortis du système scolaire. Quelques-uns vivotent à droite à gauche. Ils enchaînent les petits jobs en intérim, les CDD instables, parfois un service civique, jonglent entre Pôle emploi, le RSA et les missions locales. D’autres sont sans emploi, sans perspective, sans projet professionnel. Pour eux, il est juste impossible de s’insérer sur le marché du travail.
Mais alors, comment inverser cette tendance ? Comment aider les jeunes et favoriser leur insertion sociale ? Et comment les aider à trouver un emploi durable, un CDI ? Pour apporter ma pierre à l’édifice de ce parcours d’insertion, j’ai décidé de lancer ma propre émission : « Les clés de l’insertion ».

Mais alors, comment inverser cette tendance ? Comment aider les jeunes et favoriser leur insertion sociale ? Et comment les aider à trouver un emploi durable, un CDI ? Pour apporter ma pierre à l’édifice de ce parcours d’insertion, j’ai décidé de lancer ma propre émission : « Les clés de l’insertion ».

Scroll to top