Episode 10 : Hawa Dramé, fondatrice de Time2Start l’incubateur de start-up made in banlieue

Le travail : voilà une valeur fondamentale que les parents d’Hawa Dramé ont transmise à leurs enfants. Diplômée d’une prestigieuse école de commerce, cette jeune femme originaire du 93 a décidé d’aider ceux qui, comme elle, viennent des quartiers et ont plein d’idées en tête. C’est ainsi qu’est né Time2Start, son incubateur de start-up spécial banlieues.

Du quartier à ESCP Europe

Née à Sevran, Hawa Dramé vient d’une famille nombreuse de sept enfants. Arrivés de Mauritanie dans les années 1990, ses parents lui ont très vite inculqué des valeurs de travail qui n’ont jamais quitté la jeune femme. Elle réussit sa scolarité sans problèmes, en étant une élève timide, mais studieuse.

Après un bac STT, aujourd’hui devenu STG, Hawa Dramé décide de poursuivre ses études, bien qu’elle soit un peu perdue. Difficile, à la sortie du lycée, de savoir ce qu’elle veut faire de sa vie, et encore plus de connaître tous les cursus susceptibles de lui convenir. Elle s’inscrit donc en BTS Commerce international, puis bifurque vers une Licence Langues étrangères à l’internationale. Elle souhaitait que ses parents soient fiers d’elle.

C’est au cours de sa deuxième année de licence que sa vie va prendre un tournant inattendu. L’un de ses professeurs, conscient de son potentiel, l’encourage à participer à un programme pour intégrer une grande école de commerce, l’ESCP Business School. Même si elle doute beaucoup, Hawa Dramé se laisse convaincre et prépare le concours d’entrée.

Dans son quartier d’origine, tout le monde est très fier de son parcours et la soutient. Et finalement, Hawa Dramé est acceptée à l’ESCP. Après sa licence, elle fait un master en alternance dans un grand groupe où elle travaille comme RH. Son profil plaît, car on lui propose de rester en CDD à la fin de ses études. Une véritable réussite, donc. Pourtant, Hawa Dramé sent que quelque chose lui manque.

Time2Start : sur la route de l’entrepreneuriat

L’entrepreneuriat, Hawa Dramé y prend goût pendant ses études, avec son master spécialisé dans l’entrepreneuriat social. Elle a eu l’occasion de croiser plein d’autres entrepreneurs et de voir la réalité du terrain. En vérité, ce milieu l’attirait, au point qu’elle a fait son mémoire sur ce sujet.

Finalement, malgré son travail très bien rémunéré dans le grand groupe où elle avait fait son alternance, Hawa Dramé décide de tout lâcher et de faire le grand saut. À force de réseauter, elle rencontre quelqu’un qui l’invite dans son incubateur de start-up. Là-bas, elle développe son projet tout en étant encadrée et conseillée. C’est ce qui l’encourage à avancer et à ne pas baisser les bras.

Et c’est ainsi qu’Hawa Dramé a fini par créer son propre incubateur, Time2Start, pour aider les jeunes entrepreneurs à lancer leurs projets. Son objectif est de leur proposer une véritable boîte à outils. Ils ont des questions juridiques ? Ils ont un avocat à disposition. Des soucis de comptabilité ? Un expert est là pour les aider.

Hawa Dramé et son équipe ne sont pas là pour faire le travail à la place des entrepreneurs. Pendant un an, ils les poussent avec des challenges, des objectifs, des contacts, des conseils, des contacts, du concret. Avec cet accompagnement, ils espèrent voir naître de beaux projets.

Cibler les entrepreneurs des banlieues

Il est important de souligner que Time2Start n’est pas un incubateur de start-up comme les autres. En effet, il s’adresse essentiellement aux entrepreneurs issus des quartiers prioritaires. Pourquoi un tel choix ? Hawa Dramé a grandi dans ce milieu, elle sait à quel point il est difficile d’émerger des banlieues quand on y vit.

Elle a vu de nombreuses personnes, des amis, des voisins, qui avaient de formidables idées, mais qui n’en faisaient rien. Manque de ressources, d’informations, de financements : les projets ne dépassaient pas le stade de rêves. 

Avec Time2Start, Hawa Dramé veut aider ces talents à émerger et montrer aux gens des cités que la réussite est à leur portée. Après tout, si les autres y arrivent, pourquoi pas eux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top