Episode 14 : Safya Fierce : une humoriste à l’assaut d’Instagram

Qui se cache derrière le pseudonyme « Safya Fierce » sur Instagram ? Safya Diémé, une jeune femme de 26 ans, pétillante et pleine d’humour, qui se met en scène à travers de petites vidéos amusantes. Pourtant, la carrière d’humoriste et de créatrice de contenu était très loin d’être une évidence pour elle…

Une bonne élève pleine d’espoir

Safya Diémé est originaire du Bourget, où elle vit une scolarité classique. Bonne élève, elle faisait partie de ceux que ses professeurs avaient envie de pousser, parce qu’ils croyaient en elle et en ses capacités. Il est vrai qu’elle travaillait beaucoup pour montrer qu’elle pouvait avancer. Avec le recul, la jeune femme se dit qu’elle en faisait sûrement autant car, en tant que fille d’immigrés, elle voulait prouver de quoi elle était capable.

Après une mention au brevet et au bac, Safya Diémé intègre une prépa littéraire pendant trois ans, puis une Licence de Traduction. Sans trop se poser de questions, elle s’inscrit ensuite en Master de Management interculturel. Les débouchés étaient plus ou moins similaires à ceux d’une école de commerce : communication, marketing, langues…

Alors qu’elle a souscrit un prêt étudiant pour financer ses études, Safya Diémé se dit que, de la même manière que son parcours scolaire, sa vie professionnelle se fera sans embûches. Elle terminera son master, trouvera un travail, remboursera son crédit, comme des milliers d’autres Français avant elle. Elle a finalement la chance d’être prise en alternance pour sa dernière année d’école, ce qui paye ses frais de scolarité.

Embauchée ainsi dans une agence immobilière, elle a un pied dans le monde du travail. Et ce qu’elle y découvre ne lui plaît pas du tout…

La douche froide du monde professionnel

Quand Safya Diémé commence son alternance, c’est tout de suite la désillusion. Elle ne se sent pas du tout intégrée dans l’agence qui l’a embauchée. Pas à sa place. Les choses sont compliquées avec l’équipe, mais le travail en lui-même suscite chez elle une grosse remise en question.

En effet, Safya Diémé le dit elle-même, si elle ne croit pas en quelque chose, elle ne pourra pas le faire bien. Et c’est le cas avec son alternance. Chaque matin, elle se levait pour rejoindre cette agence immobilière de luxe pour vendre des appartements hors de prix. Quel était l’intérêt de tout cela ? Était-elle réellement faite pour ce métier ?

Une fois son master en poche, Safya Diémé se sent incapable de continuer. Cette expérience l’a vraiment dégoûtée, et elle ne parvient pas à remonter la pente. Commencent deux ans de chômage au cours desquels elle ne cesse de s’interroger : « Qu’ai-je envie de faire de ma vie ? » Elle n’arrive même plus à postuler quand elle voit une offre d’emploi. Elle qui avait déjà peu confiance en elle au départ a perdu toute son estime personnelle.

Pourtant, sa vie va prendre un sacré virage à la suite d’une discussion avec une amie.

Safya Diémé devient Safya Fierce

Au début de Snapchat, il y a presque dix ans, Safya Diémé s’est mise à tourner de petites vidéos. Seuls ses amis les voyaient, mais ils aimaient beaucoup et le lui faisaient savoir. Un jour, pendant sa période de chômage, une amie lui fait remarquer qu’aucune de ses vidéos n’était sur Instagram. Elle ne publiait alors que des Stories, éphémères donc. Pourquoi ne pas se servir de son feed Instagram pour créer un véritable portfolio de ses contenus vidéo ?

C’est vrai, pourquoi pas ? Cette réflexion trotte dans la tête de Safya Diémé, qui décide finalement de se lancer sous le pseudonyme « Safya Fierce ». Et très vite, les retours arrivent : les gens adorent ! En un an, elle passe de 500 à plus de 5 000 abonnés, on veut l’interviewer, les commentaires sont positifs et l’encouragent à poursuivre. Ses vidéos sont courtes et proposent de traiter avec humour des thématiques comme la discrimination, le sexisme, les stéréotypes… À force de se mettre en scène, la jeune femme a pu évoluer : elle s’est libérée du regard des autres et a appris à mieux se connaître. Et, si elle ne vit pas encore de cette activité, Safya Diémé s’est enfin trouvé un but dans la vie : elle veut être créatrice de contenu et une « comédienne digitale » à plein temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top