• No products in the cart.
View Cart
Subtotal: £0.00

Episode 10 : Mehdi Maizate : la vocation pour l’entrepreneuriat

janvier 06, 2021

L’entrepreneuriat est une aventure qui en séduit plus d’un, mais qui peut également faire peur. Comment être sûr de la réussite de son projet ? Si l’on échouait ? Mehdi Maizate a, malgré ces incertitudes, tenté l’expérience. Et on peut dire que ça lui a plutôt bien réussi, puisqu’après un parcours scolaire assez chaotique, il est aujourd’hui à la tête de la start-up Makagency.

Une certitude : la passion pour l’informatique

Depuis très jeune, Mehdi Maizate a une certitude : il veut travailler dans l’informatique. Au collège, il se prend de passion pour la programmation avec pour objectif de créer son propre site. Ce qu’il apprend tout seul via un tutoriel. C’est le début d’une vocation.

Des études en informatique semblent donc être une évidence. Après son bac, il se dirige vers un DUT Services et réseaux de communication. Une véritable désillusion, puisqu’une fois sur place, Mehdi Maizate réalise que la plupart des matières ne lui parlent pas.

Alors qu’il rate ce cursus, il lance un petit business en ligne pour gagner des sous, chose dont il manque à cette époque. Le concept est tout simple : il vend des vêtements via Leboncoin et Facebook. Basique, certes, mais c’est un premier pas dans l’entrepreneuriat, et Mehdi Maizate réalise tout de suite qu’il adore ça.

Cependant, une idée reste dans sa tête, tenace : en France, pour réussir, il faut un diplôme. Il tente alors une Licence Économie et gestion pour apprendre à créer une entreprise. Une fois encore, c’est un fiasco. Les cours sont trop théoriques, il ne s’y reconnaît pas du tout.

Loin de baisser les bras, il retourne à son premier coup de cœur, l’informatique, dans un DEUST Webmaster à distance. S’il valide la première année, il rate la deuxième car il s’est focalisé sur son business en ligne. Un mal pour un bien ?

Une nouvelle idée lui trotte alors dans la tête : monter son agence de développement web. Mais Mehdi Maizate le sait, il lui manque des compétences pour ça. Il entre alors dans l’école Simplon. Cette fois, ça matche ! En six mois, il apprend la programmation, sans cours parasites à côté. Enfin, il a accès à une formation concrète dont il voit la finalité.

D’une simple idée à un véritable business

L’entrepreneuriat, Mehdi Maizate y pense, mais il ne se lance pas tout de suite. Pendant ses études, il se fait accompagner par la mission locale, où une accompagnatrice l’aider à y voir plus clair dans son projet. Petit à petit, ses idées se mettent en place et il décide d’allier ses deux passions, l’informatique et l’entrepreneuriat.

Après sa formation à l’école Simplon, il est embauché comme développeur web là-bas, pendant deux ans. Et c’est complètement par hasard que va germer dans son esprit l’idée qui le fera décoller : le Phoneside.

Son métier de développeur oblige Mehdi Maizate à travailler sur son ordinateur, mais il a souvent besoin de consulter son smartphone. Il trouve peu pratique de passer d’un écran à l’autre, ce qui l’oblige à ruser. Grâce à une imprimante 3D à moitié abandonnée de Simplon, il se fabrique une sorte de pince qui lui permet d’accrocher son téléphone à côté de son écran, de manière à voir les deux appareils simultanément.

Cette simple pince est aujourd’hui vendue sous le nom de Phoneside, un accessoire qui s’adapte aux PC et aux ordinateurs fixes pour y accrocher toute sorte de smartphones.

Avec ce projet, Mehdi Maizate a quitté Simplon et fondé sa start-up Makagency. Installée à Aulnay-Sous-Bois, elle compte désormais sept imprimantes 3D qui ont d’ailleurs servi à produire des visières de protection distribuées gratuitement au personnel médical pendant la crise du coronavirus.

Cerise sur le gâteau : le Phoneside, déjà promis à un bel avenir, a remporté en 2019 la médaille de bronze au concours Lépine. Un label de qualité qui l’aidera à être davantage reconnu et qui permettra à Mehdi Maizate d’évoluer dans l’aventure entrepreneuriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top